L’homéopathie : une solution sans danger pour répondre aux petits maux de la grossesse !

La grossesse est une période de déséquilibres psychologiques et physiques importants. La future maman, au cours de sa grossesse, va découvrir de nombreux symptômes, parfois assez désagréables, qu’il faudra traiter. L’homéopathie a le mérite d’être une solution efficace et surtout sans danger pour la femme enceinte ! Explications…

Durant la grossesse, la femme enceinte découvre de nombreux symptômes qui peuvent être traités naturellement et sans danger grâce à l'homéopathie.

L’homéopathie et la grossesse

Dans notre petit guide sur l’homéopathie nous expliquions que cette médecine alternative consiste à traiter les maux par l’absorption de substances naturelles en quantités infinitésimales. C’est un véritable « tir de précision » thérapeutique, sans danger pour le patient et respectueux de la physiologie.

Le médicament homéopathique a donc l’immense avantage de parfaitement convenir à la femme enceinte pour traiter ses symptômes et préparer l’accouchement.

La posologie de l’homéopathie pour la femme enceinte ne diffère pas de celle appliquée chez l’enfant, l’adulte ou les personnes âgées : de 3 à 5 granules, une à plusieurs fois par jour selon les symptômes.

À noter : en cas de diabète gestationnel, la prise de médicament homéopathique reste possible car la quantité de sucre contenue dans les granules est infiniment faible.

Quels sont les « petits maux » de la grossesse ?

La grossesse est pour la femme une période de changements importants et complexes de son corps et de ses émotions. Si « la grossesse n’est pas une maladie », la femme enceinte passe de consultations en dépistages tout au long des neufs mois de sa grossesse : dépistage de la trisomie 21, de la rubéole, de la toxoplasmose… Autant de tests et d’attente qui vont engendrer un stress important.

Les symptômes ou « maux » de la grossesse correspondent à une adaptation du corps de la femme à la grossesse et l’arrivée prochaine de l’enfant. Si on devait en dresser une liste non exhaustive on évoquerait :

  • Les nausées : c’est la montée des hormones qui les provoque. Celles-ci sont nécessaires à l’évolution de la grossesse mais ont ce symptôme désagréable et quasi universel…
  • Le transit ralenti : l’absorption intestinale est majorée pour apporter plus de nutriments au fœtus. Le transit s’en trouve donc perturbé et ralenti afin d’augmenter le temps d’échange entre sang et intestin.
  • Douleurs pelviennes, constipation : autres symptômes tout aussi « agréables » de la grossesse qu’on doit à l’augmentation progressive du volume de l’utérus qui compresse les organes mitoyens.
  • Douleurs des membres inférieurs, œdèmes, crampes : sont dus à la rétention d’eau qui se constitue avec la variation des échanges plasmatiques entre la mère et le fœtus.
  • Douleurs lombaires : dues à la sollicitation intensive des muscles entourant la colonne lombaire et le bassin.

À chaque symptôme de grossesse, son remède homéopathique

Nous l’avons vu : les symptômes que peut rencontrer la femme au cours de la grossesse sont nombreux. On passe d’un premier trimestre placé sous le signe de l’ambiguïté à un second trimestre plein d’épanouissements et enfin à un troisième et dernier trimestre plus angoissant en vue de l’accouchement qui se profile.

Voici pour chaque symptôme listé le remède homéopathique qui pourra aider la femme enceinte de façon naturelle et sans danger (le « ch », pour centésimale hahnemannienne, qui suit un remède représente son degré de dilution) :

Les nausées

Les nausées sont à différencier des vomissements majeurs qui peuvent nécessiter une hospitalisation. En cas de doute, demandez conseils au praticien suivant la grossesse.

  • Régulières et systématiques : Luteinum 15ch, 5 granules 2 fois par jour. Une solution simple à appliquer en continu.
  • Le matin, avec une impression de vide gastrique non soulagées par le repas : Sepia 9ch, 5 granules 2 à 4 fois par jour.
  • Après le repas, possiblement avec vomissements qui soulagent : Nux Vomica 9ch, 5 granules 2 à 4 fois par jour.

Les aigreurs, brûlures d’estomac

  • En cas de migraines associées : Iris Versicolor 9ch, 5 granules 3 fois par jour.
  • Aussi : Robinia 5ch, même posologie.

La constipation

  • Avec ballonnement douloureux et émission de gaz qui soulage les douleurs : Raphanus 5ch, 5 granules 2 fois par jour.
  • Si souvent associée à des nausées et hémorroïdes : Nux Vomica 9ch, 5 granules 2 fois par jour.

Les lourdeurs des membres inférieurs

Hamamélis composé, 5 granules 2 fois par jour.

Les hémorroïdes

Aesculus composé, 5 granules 2 fois par jour.

Les crampes

Cuprum 9ch, 5 granules 2 fois par jour.

Troubles l’humeur pendant la grossesse : les remèdes homéopathiques

En dehors des symptômes « physiques » qui peuvent apparaître chez la femme enceinte, des troubles émotionnels et psychologiques peuvent aussi nuire à son bien-être : troubles de l’humeur, troubles du sommeil, angoisses… Heureusement, l’homéopathie dans son spectre très large d’actions inclus également ce type de symptômes :

Les angoisses & le stress

  • Avec une « boule dans la gorge », une humeur variant du rire aux larmes : Ignatia 15ch, 5 granules le soir au coucher.
  • Pour se détendre : Passiflora composé, 5 granules le soir au coucher.

La confiance en soi

Avec des pleurs assez répétés : Pulsatilla 15 ch, 5 granules le soir au coucher.

La préparation à l’accouchement

Souvent proposés par les sages-femmes, on retrouve Actea Racemosa et Caulophyllum.

N’hésitez pas à demander conseil au praticien qui suit votre grossesse et à votre pharmacien.

[an error occurred while processing this directive]