Tout savoir sur le cholestérol !

Qu'est-ce que le cholestérol ?

Depuis quelques décennies, on entend très souvent les médecins et scientifiques évoquer le cholestérol et son rôle joué dans la recrudescence des maladies cardio-vasculaires. Le cholestérol est un « ami-ennemi » du corps humain qu’il faut avoir à l’œil. Petit tour d’horizon de ce qu’il faut savoir sur le cholestérol !

Qu’est-ce que le cholestérol ?

Le cholestérol est un lipide produit naturellement par l’organisme et qui lui est essentiel ! Il joue en effet un rôle très important dans :

  • La vie cellulaire : en participant à la fabrication de la membrane cellulaire, c’est-à-dire la protection qui entoure chaque cellule ;
  • La production d’hormones : notamment l’aldostérone, qui intervient dans le contrôle de la tension artérielle, la progestérone et la testostérone ;
  • La digestion : en intervenant dans la production de sels biliaires qui jouent un rôle majeur dans ce processus ;
  • La synthèse de la vitamine D par l’organisme pour laquelle il est indispensable !

En bref, sans le cholestérol notre organisme ne fonctionnerait pas correctement.

D’où vient le cholestérol ?

Le cholestérol a deux origines : le corps humain et l’alimentation.

Le cholestérol humain (origine endogène)

Le cholestérol est produit à 75% de façon naturelle par le foie.

Le cholestérol alimentaire (origine exogène)

Le cholestérol provient à 25% de l’alimentation car il se trouve à plus ou moins forte concentration dans certains de nos aliments. Par exemple :

Aliments Teneur en cholestérol (mg/100g)
Jaune d’oeuf 300
Beurre 260
Crème 124
Poulet 90 à 100
Fromage 50 à 100
Veau 84
Merlan 77
Bœuf 67
Poisson 60 à 70

Pourquoi parle-t-on de « bon » cholestérol et de « mauvais » cholestérol ?

En réalité, il n’existe qu’un seul cholestérol, ce n’est qu’une seule et unique molécule. La différence entre le « bon » cholestérol et le « mauvais » se situe au niveau de son mode de transport.

En effet, pour circuler dans l’organisme, le cholestérol se fixe à des lipoprotéines. Il en existe principalement deux types : les lipoprotéines de haute densité (HDL) et les lipoprotéines de faible densité (LDL).

Les lipoprotéines de haute densité (HDL) : le trajet du bon cholestérol !

Les HDL contiennent plus de protéines que de lipides. Elles transportent le cholestérol en excès dans les cellules pour l’amener jusqu’au foie où il sera éliminé, on parle donc de « bon cholestérol« .

Plus le taux de HDL dans le sang est élevé, plus faible est le risque d’athérosclérose (voir la définition ci-après).  Le taux de HDL recommandé pour être en bonne santé doit être supérieur à 0,4g/L de sang.

Les lipoprotéines de faible densité (LDL) : le trajet du mauvais cholestérol !

Les LDL contiennent moins de protéines que de lipides. Elles transportent le cholestérol produit par le foie et contenu dans les aliments vers les cellules de l’organisme. En excès, ce cholestérol s’accumule et peut s’oxyder et c’est dans ce cas qu’il peut devenir dangereux pour la santé. On parle alors de « mauvais cholestérol« .

Plus le taux de LDL dans le sang est élevé, plus fort est le risque d’athérosclérose. Le taux de LDL recommandé pour être en bonne santé doit être inférieur à 1,6g/L de sang.

Dans notre article sur le syndrome métabolique, nous avions partagé un schéma très clair sur la circulation du cholestérol dans le corps via les HDL et LDL. À retrouver ici.

C’est donc bien le mode de transport du cholestérol qui fait la différence entre le bon cholestérol et le mauvais cholestérol, et non la molécule en elle-même.

Quels sont les risques liés au « mauvais cholestérol » ?

Lorsque le taux de cholestérol LDL (mauvais cholestérol) dans le sang est élevé et supérieur à 1,6g/L, le risque d’athérosclérose est fort.

Ce phénomène d’accumulation de corps gras, principalement le mauvais cholestérol (LDL), entre les parois des artères crée des plaques qui s’épaississent et durcissent, diminuant de fait le diamètre des artères et le passage du sang vers les organes devient de plus en plus difficile.

Le risque du mauvais cholestérol : le rétrécissement des artères !Les risques pour la santé qui découlent directement de ce phénomène sont nombreux : infarctus, accident vasculaire cérébral (AVC), artérite des membres inférieurs (AOMI), formation de caillots pouvant conduire à une thrombose, etc.

Comment prévenir les risques liés au « mauvais cholestérol » ?

Comme souvent pour rester en bonne santé, l’attention doit se porter sur l’assiette et l’activité physique !

Nos conseils pour diminuer le mauvais cholestérol :

  1. Si vous êtes fumeur, arrêtez le tabac.
  2. Ayez une alimentation saine et équilibrée : buvez principalement de l’eau ou du thé vert, privilégiez le poisson, les légumes et les fruits, consommez de l’huile d’olive ou de colza, diminuez la consommation de viande, privilégiez les fromages de brebis ou de chèvre plutôt que les autres et enfin optez plus facilement pour du thé, du café et du chocolat qui sont des sources de polyphénols.
  3. Pratiquez une activité physique régulière. La marche à pied présente de nombreux avantages et est très simple à mettre en place. Commencez par 30 minutes par jour !
    Soyez à l’écoute de votre corps et de vos émotions : il est important, lorsque vous vous engagez dans un processus lié à votre santé, de vous sentir bien dans votre corps et dans votre esprit !
  4. Détendez-vous, allez de l’avant et évitez les sources de stress.

Vous souhaitez en savoir plus sur le cholestérol ? Contactez-nous ou rendez-nous visite à la pharmacie.

Partager:
[an error occurred while processing this directive]